• Clara Jacono

Les bonnes questions à se poser pour une introspection professionnelle efficace




Vous êtes tranquilles, dans votre petite routine, et puis…


Il est là.


Il est là, ce sentiment d’incomplétude.


Le petit point d’interrogation sur votre épaule.


Ce questionnement que vous n’osez pas vraiment regarder en face, par peur de ne pas savoir le gérer.


Et pourtant…


Se poser des questions, sur son avenir, sur son bien-être et sur soi-même, c’est tellement normal, et sain.



Quand vous étiez petit, vous étiez fière d’annoncer à toute votre famille que vous vouliez être astronaute, puis le lendemain, c’était Zorro, et le surlendemain, vétérinaire. Et c’était bien correct.



Et puis les choses de la vie ont fait que vous avez évolué, fait des études, changé de rêves et vous êtes devenu autre chose. Et ça aussi, c’est bien correct !






Aujourd’hui, vous vous reposez des questions, sur ce que vous voulez être, sur ce qui vous ferait rêver. Vous êtes en quête du bonheur professionnel, mais vous ne savez pas comment vous y prendre.


Eh bien vous savez quoi ? vous n’avez pas besoin de tout plaquer et partir élever des pingouins au Pôle Nord pour être comblé. Vraiment pas.


Laissez-moi vous expliquer :


La routine au travail, beaucoup de gens ne la supportent pas. Vérité de recruteur, promis.


On voit beaucoup de candidats nous dire qu’arrivés à un certain stade dans leur poste, ils s’ennuient. Ils manquent de challenges, voudraient plus. Plus de défis, plus de reconnaissance.


C’est normal.






Pour vous aider, nous vous proposons les différentes étapes à franchir afin de réaliser une introspection professionnelle efficace : Comprendre sa situation actuelle, analyser ce que l’on veut changer et définir de nouveaux critères.



Étape 1 – Comprendre sa situation actuelle.



Pour cela, rien de plus simple. On se munie d’un papier et d’un crayon (ou de son ordinateur, pour les Paperless), et on se pose les questions suivantes :


1) Ma situation pratico-pratique


· Mon type de poste actuel (temps plein, temporaire, temps partiel)

· Mon type d’horaires

· Mon secteur géographique, et mon temps de trajets

· Mon salaire actuel (horaire et/ou annuel)

·Mes avantages sociaux (semaines de vacances, congés maladie, assurances collectives…)

·Ma disponibilité et mon investissement (exemple : over time, implication dans l’entreprise, déplacements pour l’entreprise à énumérer, etc.)

·Mon environnement de travail (exemple : environnement agréable, travail d’équipe, haute pression, etc).



Exemple


  • Ma situation pratico-pratique


Type de poste: Adjointe administrative - temps plein

Horaires : 9h à 5h

Secteur géographique: Ville St Laurent

Salaire actuel 50k

Avantages sociaux: gamme complètes d'assurances collectives, 3 semaines de vacances, 5 jours congés maladie

Disponibilité: Organisation des Party de Noel, Congrès annuels…

Mon environnement de travail: très petite équipe (3 personnes, très grosse charge de travail. Travail individuel essentiellement)


  • Liste détaillée des tâches

Accueil des clients

Réception des appels

Gestion d'agendas

Tri de courriels

Ouvertures de dossiers

Saisie de données

Facturation


Une fois cet exercice complété, on en vient à énumérer ce que l’on fait dans notre poste actuel.

2) Liste détaillée des tâches que j’effectue au quotidien



Exemples :


· Réception

· Accueil des clients,

· Tri de courriels, etc.


Là, on a posé les bases. Maintenant, il convient d’analyser la situation.



Étape 2 -Analyser ce que l’on veut changer



1) Analyse des critères de base



Pour cette étape, il est nécessaire de reprendre point par point les réponses de l’exercice 1) de l’étape 1, en analysant ce que l’on aimerait modifier, et en écrivant pourquoi.



Exemple 1:

Poste actuel est un temps plein, je voudrais faire du temps partiel en soirée – pourquoi ? parce que je retourner aux études de jour.



Exemple 2 :

Secteur géographique actuel : Ouest de Montréal, - Je veux travailler plus au centre-ville car je perds trop de temps dans les transports.



2) Analyse des tâches



En reprenant la liste des tâches inscrites à l’exercice 2) de l’étape 1, divisez vos réponses en 3 catégories : Ce que vous aimez faire, ce qui ne vous dérange pas, ce que vous n’aimez pas faire.



Exemples :


· Tâches que j’aime faire

o Service à la clientèle

o Réception des appels

o Plaidoiries


· Tâches qui ne me dérangent pas

o Classement de dossiers

o Ouverture et fermeture de dossiers

o Traductions


· Tâches que je n’aime pas faire

o Facturation

o Réception

o Organisation d’évènements de réseautage

o Gestion d’agendas



Par la suite, rajoutez deux autres catégories de tâches :


· Tâches que j’aimerais commencer à faire

· Tâches que je ne veux plus du tout faire



Cette distinction est importante car elle vous permettra d’analyser ce qui vous rend heureux dans votre travail et ce vers quoi vous tendez dans votre évolution professionnelle.



Étape 3- Définir nos nouveaux critères



C’est maintenant à cette troisième et dernière étape que vous allez pouvoir approfondir votre introspection, à savoir vous questionner sur des critères plus personnels et plus poussés.



1) Définir le poste idéal



A partir des exercices précédents, définissez le(s) poste(s) qui vous plairaient relativement aux critères de bases et aux taches que vous souhaitez faire.



2) Faire un point sur mes qualités et mes défauts professionnels


· Mes qualités professionnelles


Exemples :


o Autonomie

o Proactivité

o Gestion du stress

o Relation client


· Mes points à améliorer


Exemples :


o Mauvaise gestion de la pression

o Manque d’organisation



3) Comment je veux me sentir & qui je veux être


Un jour, lors d’une formation dans mon entreprise, mon patron nous a posé une question simple :



« Qui est la personne que tu admires le plus professionnellement parlant et pourquoi ? »



J’avais 2 réponses : ma collègue Valérie, et Bill Gates.



2 personnes diamétralement opposées, et pourtant, ils ont un point commun : l’humilité.



Ma collègue Valérie est la personne la plus douce, consciencieuse et humaine que je connaisse. Elle a surtout une qualité magnifique, et rare, qui me touche beaucoup : Valérie est humble.



Bill Gates… ben je ne le connais pas. Personnalité publique, on l’aime ou on ne l’aime pas, mais quand je le vois en vidéo raconter son histoire, quelque chose me chamboule : son humilité.



Mon patron nous a alors posé la question suivante :



« Comment te compares-tu à cette personne ? »


Et c’est ça l’introspection, savoir qui l’on veut être professionnellement.


En voici quelques exemples :


· Je veux être épanouie dans ce que j’entreprends

· Je veux être reconnue pour mon apport à l’entreprise

· Je veux me sentir appréciée et utile

· Je veux être une personne ressource

· Je veux m’engager socialement (activités, soirées & événements de l’entreprise)

· Je veux voir des gens, discuter, échanger.



Et vous, c’est qui votre idéal professionnel ?




Pour aller plus loin :

https://effet-a.com/articles/confiance/leaders-voici-5-facons-introspection/

https://www.cosmopolitan.fr/comment-faire-le-point-sur-soi,1999240.asp

https://nerds.co/une-introspection-professionnelle-en-5-questions/

224 vues